dimanche 31 août 2014

Dépôt SNCF de Troyes-Preize

Hommage à Robert FOURNIER, cheminot de 1934 à 1966
Ici sur sa 231 k 55 à Belfort. 
Toute sa carrière il a tracté des trains rapides sur la ligne de Paris Est à Mulhouse Île Napoléon. 
Un embranchement conduisait au dépôt de locomotives d'Île Napoléon qui gérait les locomotives à vapeur de vitesse de la gare de Mulhouse. Ses collègues suisses prenaient la relève pour Bâle. 
Cette ligne à très grande vitesse assurait des trains de luxe Paris Est, Bâle, Zurich, Insbruck... de l'Arlberg-Orient Express.

Une 140 C en gare de Troyes

Uue 140 A coll. POL GILLET, 1946

 En arrière plan une des deux rotondes bombardée
Le dépôt de chemin de fer de la Chapelle St Luc fut construit en 1892 sur un terrain de 42 000 m². Les 2 rotondes d'une superficie de 3 000 m² chacune, d'un diamètre de 70 m et d'une hauteur de 33 m, encadraient un atelier de 2 500 m². Dans chacune d'elle 32 voies abritaient les locomotives à vapeur. Les rotondes sont bombardées le 30 mai 1944 par les anglo-américains.

Posted by Picasa

samedi 30 août 2014

Troyes - Centre de Recherches de la Bonneterie


Inauguré le 24 octobre 1959, le Centre de Recherches de la Bonneterie était affilié à l'Institut Textile de France (ITF).
Il a pour objet de promouvoir les progrès techniques de la Bonneterie.
Il est appelé aujourd'hui : IFTH - INSTITUT TEXTILE FRANCAIS MAILLE CENTRE DE RECHERCHE DE LA BONNETERIE

Posted by Picasa

dimanche 24 août 2014

PETIT NÉGRO - Usine de Bonneterie à Troyes

Usine à SCHIRMECK, TROYES, ARRAS. 

Où était l'usine troyenne ?

Un indice d'après : http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=521
En mars 1930, la Manufacture de Beaumont (74), lieu dit Le Châble, est achetée par la S.A. Buhl Bonneterie * de Paris, qui la cédera peu après à la Compagnie Française de Fabrication de Bas et Sous-Vêtements de Paris. En 1933-34, fermeture de l’usine et délocalisation des machines à Schirmeck (Bas-Rhin) dans une autre usine de la Compagnie.
* Est-ce la même société que Eugène BUHL filature au moulin de Jaillard en ligne sur ce blog ?


PETIT NÉGRO, la culotte et les bouledogues...
MB (?) je n'ai pas décodé. 
Nous sommes en 1955,  Banania n'est pas loin avec les slogans "colonialistes"


Trois buvards qui prouvent que la marque était connue et qu'elle faisait de la réclame.
Mais n'est pas Petit Bateau qui veut...


en vert...
en rouge...

PETIT NEGRO produisait avec

PARIS le TALISMAN Film


Film 35mm en images fixes pour l'Ecole ou pour projection  chez soi
Le TOUR du MONDE de PETIT NEGRO

par 
L'Office de Documentation par le Film

Un film offert à l'Enseignement par la 
Cie FRANCAISE POUR LA FABRICATION 
de Bas et Sous-Vêtements 
"la grande marque française"




Ce buvard nous a été offert par Patrick, merci à lui.






mardi 19 août 2014

Bonneterie BRULEY Frères - Estissac


Félix Bruley-Mosle établit une usine de bonneterie vers 1880, 9, 11 rue Gambetta à Estissac. Celle-ci est exploitée sous la raison sociale S.A.R.L. Bruley frères à partir de 1925 environ, puis est agrandie vers 1930. La société Doré-Doré de Fontaine-les-Grès acquiert les locaux à la suite d'un incendie partiel et en continue l'exploitation. L’usine principale que les ouvriers nommaient « la générale », est devenue la maison pour handicapés « KERGLAS »

L'entreprise Bruley Frères a été fondée par les 3 frères Bruley (Félix, Zénon et Jules) en 1865, elle a été exploitée par la famille Bruley jusqu’en 1969, où l’usine d’Estissac a été revendue à DD, la marque BESTISS continuant d’être exploitée par Jacques Bruley, un petit fils de Jules, jusqu’en 1975, date à laquelle la marque a été aussi revendue.
Merci à Michel Bruley pour ses précisions bienvenues ! 
Posted by Picasa

Bonneterie JOURNE-LEFEVRE et TRICOTAGE DU PONT - TROYES

Le site usinier 5, rue Louis Berthollet, anciennement du PONT de CHALONS

ETABLISSEMENTS JOURNE LEFEVRE, Implantée à TROYES (10000), au 5 Rue Louis Berthollet. Fermée depuis 2003. 
TRICOTAGE DU PONT, société de création récente, sur le même site. 

La bonneterie du Pont de Chalons, occupait depuis 1961 une partie des locaux les plus restaurés, avec d'autres sociétés moins importantes. Situation qui perdure avec DEOUST Electricité, société troyenne bien connue et appréciée.


Voir Plan du site affiché à l'entrée de la société ACTU PLAST


Entrées de l'usine occupée par Actu Plast.

Acteur majeur de la transformation plastique pour les marchés de l'agencement, 
de la PLV/ILV, de l'enseigne et la signalétique, de l'industrie... 


Cheminée du site usinier et toits des ateliers vue depuis le square 2, Rue William et Catherine Booth



Bonneteries FLEURY - DERBY - BERLY - Troyes




La société Fleury et Cie fait édifier une usine de bonneterie au début du 20ème siècle, puis y ajoute un atelier vers 1930. La S.A.R.L. Derby en continue l'exploitation à partir de 1958 environ, puis la S.A. Berly jusqu'à la cessation d'activité vers 1985.

Trois sociétés ont occupé les ateliers : FLEURY ; DERBY ; BERLY

Au 34 rue des Tauxelles, devenue Etienne Pédron, est l'adresse des bureaux dans une villa. Les ateliers sont au 3, rue des Tamaris à l'angle.


lundi 18 août 2014

TROYES - Usine de bonneterie Jacques Favier, puis Charles Médinger

Jacques FAVIER, 41 rue Edouard Vaillant Troyes
Une des rares usines de bonneterie ayant conservé sa façade.


Il faudrait protéger la façade de l'immeuble !



Jacques Favier fabriquait des chaussettes et mi-bas DERBYFIX, 41 rue 2douard Vaillant.

 Puis rue Morel-Payen il fabriquait des pulls, des jupes,  des robes, sous la marque Horse Guard.

Ses fils, Hubert et Max ont repris l'usine autour de 1965. Leur sœur Annie s'est occupée des modèles vers 1990.

La STAB, SOCIETE DE TRICOTAGE D'ARTICLES DE BONNETERIE, dirigée par Antoine Favier, petit fils de Jacques à fermée en 2001 ou 2002.



Bonneterie HERBIN avenue des Martyrs de la Résistance

1949, avenue des Martyrs de la Résistance
8, rue Voltaire. Usine donnant sur la gare de chemin de fer détruite en 1940

HERBIN, Avenue des Martyrs de la Résistance

Usine reconstruite après-guerre

Photographie de couverture de "Mimi en Bonneterie" d'Alain GAGNIEUX

Photo Vincent GAGNIEUX
Courtoisie Alain & Vincent Gagnieux

samedi 16 août 2014

Mimi en Bonneterie - Une vie d'ouvrière du textile dans l'Aube entre 1950 et 2000

Voici le témoignage de Mimi, ouvrière de la bonneterie auboise. Une vie de travail qui couvre presque toute la seconde moitié du vingtième siècle.C’est à l’occasion d’un périple autour de différents lieux de travail aujourd’hui désertés que la vaillante septuagénaire a convoqué ses souvenirs. J’en ai certes travaillé la matière, ne serait-ce que pour la chronologie, les enchaînements et la mise en perspective du récit. Cependant, à peine lissée des aspérités du langage parlé, la parole de Mimi est minutieusement restituée par une écriture qui n’entame en rien sa verve et sa truculence.Probables – bien que fortuites – sont les ressemblances avec des personnes connues. Il y a donc fort à parier que certains lecteurs et lectrices de ce petit ouvrage croiront reconnaître, les uns et les unes une sœur aînée, les autres une mère ou une grand-mère.

Cet ouvrage est disponible en librairie - On peut aussi le commander en ligne(L'Harmattan, 85 pages, 11,50 €)

Bonneterie LABARRE et RAGUENEAU - Troyes



LABARRE et RAGUENEAU, Fabrique de bonneterie, 1, rue Dominique -
Usine : 5, rue du Maréchal-Foch à Saint-Savine - Aube
Bas fils et rayonne.
Mi-bas, chaussettes et bas de sport JACQUART
Posted by Picasa

vendredi 15 août 2014

Bonneterie Etablissements S. ROZEN - Troyes

Ateliers ROZEN 75, rue du Grand Véon, annexe de la rue de Verdun

Usine achetée à Causard Flogny vers 1953.

Établissements. Rozen en activité 29, rue de Verdun de 1946 à 1970 environ.

Ils ont été crées a Strasbourg en 1929. Puis, pour s'éloigner des conséquences des accords de Munich, M. Salomon Rozen se repli à Sainte-Savine, rue du 11-Novembre en 1938. 
Continués par son fils Adolphe en 1946. Valton en devient possesseur en 1970.
Pour l'histoire de ROZEN voir "Les Fils de Valton et Cie" De L. et M-M. Boucraut, La Renaissance 1988, pages 127 à 134 & Mimi en Bonneterie d'Alain Gagnieux
Pour mémoire ROZEN à acheté deux usines : Adrian rue Jeannette en 1964 et Causard Flogny rue du Grand Véon vers 1953. L'usine Rozen rue de Verdun a été cédé à Valton vers 1970.

Monsieur Salomon ROZEN, né en 1893 a été arrêté par les Allemands. Incarcéré à la Central de Clairvaux, il est décédé le 29 janvier 1942.
A noter :  Entreprises juives placées sous séquestre en 1941 - 
7 fabriques de bonneteries à TROYES : 
Etablissements BAZIN, CARILLON, CAIN Fils et Gendre, DEVANLAY-RECOING, André KASSE, ROZEN, WEILL,
1 à SAINTE-SAVINE : Etablissements SACO
d'après André BEURY, La Politique dans l'Aube sous l'Occupation 1940-1944, page 128

Toutes citées dans ce blog.







Posted by Picasa